Peinture sur métal : quelques astuces pour que la peinture tienne bien !

Améliorer l’adhérence de la peinture sur du métal

Il existe différentes sortes de revêtements extérieurs métalliques qui demanderont différentes peintures sur métal et différentes techniques afin que le résultat soit non seulement parfait, mais tout aussi durable dans le temps.

Les types de revêtements métalliques

Les plus courants au Québec sont :

  • l’aluminium
  • l’acier
  • le fer
  • le zinc galvanisé

Pour les parties décoratives, on trouvera encore :

  • linteaux
  • murs-rideaux
  • tabliers en acier (steeldecks)
  • balcons et grilles en fer forgé

Commencer par un lavage à pression

Première étape cruciale avant tout travail de peinture sur métal, un lavage à pression permettra des économies de temps et une amélioration de la qualité finale.

Après ce premier décapage, la peinture appliquée adhérera mieux. Précis, le lavage à pression est particulièrement efficace sur les surfaces métalliques si la pression utilisée est suffisamment grande.

Il permettra en outre de déceler si certaines parties du revêtement présentent des traces de rouille et demandent un éventuel remplacement avant l’application de la peinture ou un traitement antirouille.

Les corniches en métal peuvent être décapées, lavées et peintes dans la même journée, car le métal sèche rapidement au soleil.

Quelques trucs et astuces

Un sablage pratiqué entre chaque couche est recommandé pour l’obtention d’un effet lisse à la finition.

La peinture doit s’appliquer à l’ombre, car les rayons du soleil pourraient cuire la peinture sur métal avant qu’elle ne sèche. De même, en période de gel, il est important que la température extérieure ne descende pas en dessous de 4 °C, et ce, non seulement pendant l’application, mais aussi pour le temps de séchage requis, c’est-à-dire pendant au moins 5 heures suivant l’application.

Si la peinture sur métal est pulvérisée, au fusil ou au pistolet, il est recommandé d’employer une nacelle élévatrice plutôt qu’une échelle ou un échafaudage. Cela est beaucoup plus sécuritaire puisque le peintre n’aura pas à tenir le pistolet (parfois assez lourd) et l’échelle en même temps. La précision du travail s’en trouvera aussi améliorée.

La peinture de revêtement d’aluminium

Les revêtements d’aluminium, ou feuilles de tôle, se trouvent partout à Montréal, sur les :

  • portes de garage
  • murs extérieurs des entrepôts et des commerces
  • toitures
  • solins
  • soffites
  • colonnes
  • rampes
  • balcons
  • escaliers
  • persiennes
  • gouttières

Le meilleur choix sera une peinture pour l’extérieur qui résistera aux conditions climatiques changeantes du Québec et qui adhérera bien au métal.

Le pulvérisateur à peinture permet l’application d’une couche de peinture lisse et homogène d’une épaisseur parfaite.

Les revêtements de fer et d’acier

Leur problème principal est la rouille. En cas de dommages trop importants, certaines parties pourraient demander à être remplacées. Avant d’appliquer la peinture sur métal, la rouille de surface non perforante doit être traitée :

  • mécaniquement (meule électrique, sablage manuel ou électrique, grattage)
  • chimiquement (annihilateurs de rouille, convertisseur de rouille)
  • avec des enduits spécialement conçus (retardateurs de rouille, apprêts inhibiteurs)

Puis, des peintures et inhibitrices de rouille seront préférablement employées sur la surface traitée.

Si la surface métallique n’est pas rouillée et que seul un changement de couleur est demandé, le choix de peintures sur métal sera relativement étendu, par exemple :

  • DTM (“direct to metal”)
  • uréthanes
  • acryliques
  • alkydes
  • époxydes